Visite de Saint-Léonard-de Noblat

Le 26 septembre, St-Léonard-de-Noblat était la destination choisie par le club des Aînés de Camburat pour une sortie d’automne qui, une fois encore, a réuni les trois clubs de Camburat, Fons et Cardaillac.
Une quarantaine de participants a effectué le voyage. Départ à sept heures du matin et retour à 21 heures pour une journée pleine de découvertes et de rencontres.
Après le rituel arrêt pause-café à St-Germain-les-Belles, nous arrivons au Moulin du Got, un des rares moulins à fabriquer du papier. Installé sur la rivière Le Tard depuis le 15e siècle, il aurait sûrement disparu, si la municipalité ne s’en était pas porté acquéreur en 1998. Une association avait pourtant essayé de lui redonner vie en 1997, mais elle n’avait pas les finances nécessaires pour restaurer les bâtiments qui, menacés ruine, étaient voués à la démolition.
Une étude de faisabilité s’étant révélée positive, des fonds provenant de l’Europe, de la Fondation du Crédit Agricole et de celle du Patrimoine, complétés par l’État, la Région et le Conseil Général, sans oublier la Commune, ont permis de redonner vie à une activité ancestrale.
L’ association du Moulin du Got où travaillent deux salariés et quelques bénévoles, ne se contente pas seulement de la fabrication du papier ou du carton à base de pâte de coton, chanvre ou lin, mais une activité supplémentaire fait revivre les savoir-faire de l’imprimerie avec des machines datant de 1950 (presse Heidelberg). C’est avec compétence que nous ont été révélés les secrets de ces machines antiques, autant dans le circuit de la fabrication de la pâte à papier que dans celle de l’imprimerie.

sldn
C’est presque avec nostalgie et regrets que nous avons quitté ces lieux pour nous rendre au centre du village de St-Léonard-de-Noblat pour le repas de midi.
Nous avons ensuite visité une usine de porcelaine où, là aussi, il faut un certain savoir-faire pour la création de vaisselle aux formes innombrables, et la décoration faite à la main pour certains articles, ce qui bien sûr ajoute au coût des objets réalisés.
Pas de temps de répit… la promenade continue par la visite du village de St-Léonard-de-Noblat qui se fait en deux groupes. Pendant que les uns découvrent le village et sa collégiale, une superbe église avec ses sept rotondes et son clocher d’une hauteur de 54 m ; les autres visitent une boulangerie-pâtisserie qui fabrique du pain et surtout des massepains, petits gâteaux de forme ovale, spécialité de la ville de St Léonard-de-Noblat. Ils ont eu droit à la dégustation des massepains, qui sont faits à base d’amandes, de blancs d’œuf et de sucre. Un véritable délice !
Mais, tout ayant une fin, nous avons dû rejoindre le car pour le retour.
Ce fut une journée fort réussie grâce à la diversité de son programme, félicitations au club de Camburat.
Les rencontres inter-club de jeux, Fons-Cardaillac-Camburat, reprendront le jeudi 14 novembre à Camburat.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this pageEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans LE RAYON D'OR. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield