INVITATION AUX MAIS DE FONS

Le samedi 31 mai 2014 :

11H00 : Chez Jacques DEMEUZOY Caubert (haut) : Pose d’une plaque et casse-croûte
16H00 : Chez Jean-Charles MAZEYRAC Belle Combe : Pose d’une plaque et goûter
18H00 : Chez Laurent MARTIN Les Mayonnes (1) : Pose d’une plaque et apéritif.

Le dimanche 1er juin 2014 :

11H00 : Chez Vincent CHANTREAU Le Bourg : Pose d’une plaque et apéritif.
16H00 : Chez Catherine PERROT La Saule,  accompagnée de Gisèle CHEVALLIER :  Pose d’une plaque et goûter
18H00 : Chez Isabelle THERON Bonhomme Haut : pose d’une plaque et apéritif.

Vous êtes tous conviés à l’ensemble de ces festivités pour des journées conviviales dans notre village, avec du soleil (2), au minimum dans les cœurs !
(1) Pour les Mayonnes, merci de se garer sur la route, en haut,
(2) En cas d’intempéries, ces festivités seraient reportées.

Le Conseil municipal.

 


En Bavière, la tradition du mât de mai remonte à la nuit des temps. Il s’agirait d’un vestige des Celtes qui ont peuplé le Sud de l’Allemagne : venant des steppes orientales, ils vénéraient la nature et célébraient le début de l’été, le 1er mai, en érigeant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits. Cette coutume n’a cessé de se perpétuer au fil du temps, malgré l’opposition farouche de l’Église qui y voyait un rite païen célébrant la fécondité. Finalement, comme bon nombre des rites de nos ancêtres, il fut intégré au culte chrétien.
En Corrèze, mais aussi en Dordogne, dans le Lot, dans le Limousin ou le Val d’Aoste, la coutume de planter un arbre de mai en l’honneur des élus locaux est très vivace. Les hommes vont chercher l’arbre dans la forêt. Puis on le décore de drapeaux, rubans, d’une pancarte portant l’inscription « Honneur à notre élu(e) ». Puis on dresse l’arbre devant la maison de l’élu qui, en remerciement doit régaler généreusement ses électeurs.
Selon les endroits, cette tradition s’est étendue aux patrons d’une petite entreprise (« Honneur au patron »), aux couples nouvellement installés dans une maison et aux mariés. Dans ce dernier cas, le plantage de l’arbre se fait quelques semaines avant le mariage et est l’occasion d’une fête moins formelle entre habitants du village. Il arrive alors que l’on enterre une ou plusieurs bouteilles au pied de l’arbre. Celles-ci seront bues à la naissance du premier enfant.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this pageEmail this to someone
Ce contenu a été publié dans ACTUALITÉ-ÉVÈNEMENTS, MAIRIE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blocage des indésirables par WP-SpamShield