Fons

Village du Quercy

Les dernières actualités

Histoire

Le territoire de Fons, situé dans la région naturelle du Limargue, offre des paysages contrastés. La rigueur de ses causses parsemés de caselles et de murettes en pierres sèches est tempérée par la verdure des châtaigneraies du ruisseau de Bonhomme qui évoquent le Ségala lotois voisin. Le bourg de Fons, niché dans la vallée de la Dourmelle, a conservé ses limites moyenâgeuses ainsi que de nombreux vestiges de cette époque où il rivalisait avec Figeac. 

Fons fut, de l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, placée sur des voies de communication (une « route de l’étain » qui à l’époque celtique joignait la Méditerranée à l’Atlantique, le chemin de pélerinage de Figeac à Rocamadour, la voie Rodez-Périgueux), d’où sa croissance à l’époque médiévale. À la seconde moitié du Xe siècle, Ramnulf, puissant seigneur du Quercy, fonde et dote le monastère Sainte-Marie-des-Essarts (Sancta Maria de Exartellis) d’églises et de domaines (vignes, prés) avant de l’affilier à l’abbaye de Figeac. Ce sont les prieurs du monastère qui seront seigneurs de Fons. Au XIIIe siècle, des consuls représentent la bourgeoisie marchande de Fons et des conflits ont rapidement lieu avec le prieur et seigneur de Fons. Il finit par leur concéder une partie de ses prérogatives, en matière de justice notamment et une Charte de coutumes est octroyée aux habitants en 1296, revue en 1311. Devenue ville royale par le paréage de 1323, Fons est détruite par la guerre de Cent Ans, prise par les troupes anglaises en 1359, 1369 et 1377, puis de nouveau ravagée en septembre1562, par les troupes protestantes lors des guerres de religion. Dépeuplée encore par les grandes pestes, comme celle de 1628 qui enlève plus de la moitié de la population de la cité, la crise du phylloxera, autour de 1880, achève son économie et son rayonnement.

Histoire du Blason

De sable au four d’argent, de la bouche duquel sortent des flammes de gueules.
Source : Armorial général de France, dressé en vertu de l’édit de 1696 par Charles d’Hozier

La commune en quelques chiffres

Habitants

KM2 (superficie)

habitants au Km2

Altitude minimum

Altitude maximum

Découvrez notre village en images

Inscrivez-vous ci-dessous pour recevoir des informations relatives à la commune

* Champ requis